ACTUALITESPOLITIQUEUne

Présidentielle 2024 : campagne de dénigrement contre le candidat de Benno Bokk Yaakaar …

Aujourd’hui, le même cas de figure se présente. Amadou Ba, le fonctionnaire fait face aux ténors de BBY et aux opportunistes de l’APR. Amadou Ba est traité de tous les noms d’oiseaux et de tous les vols de haute voltige. Certains disent qu’il a volé. Mais quand on leur demande des preuves, il s’empresse de montrer la maison du candidat Amadou Ba aux Almadies.

Ces responsables de l’APR qui critiquent Amadou Ba ont des maisons aussi luxueuses que celles qu’ils critiquent. Ils oublient qu’Amadou Ba a construit cette maison bien avant de devenir ministre. Inspecteur des Impôts et Domaines, Amadou Ba a occupé différents postes de chef des services avant d’être Directeur général des Impôts ensuite Directeur général des Impôts et Domaines. S’il a acquis une villa aux Almadies, c’est grâce aux différentes fonctions qu’il occupait avant d’être ministre.

Ousmane Sonko a accusé Amadou Ba sans jamais donner une seule preuve de ses dires. Et pourtant, Ousmane Sonko fut aux Impôts et Domaines comme Amadou Ba. Il n’a jamais occupé de poste stratégique aux Impôts et Domaines. Pourtant, en peu d’années de service, il a acquis une maison à la cité Keur Gorgui qu’un simple fonctionnaire n’aurait pas en 20 ans de travail. Au finish, Ousmane Sonko n’a jamais fourni une seule preuve des accusations qu’il lançait à l’endroit d’Amadou Ba.

Vous entendrez tous les protagonistes dire d’Amadou que c’est un milliardaire… Mais ils n’ont aucune preuve et ne fourniront pas un seul papier qui le prouve. Et puis quoi ! S’il est riche comme Crésus, doit-il s’en plaindre ou s’en rougir ? Bien sûr que non. C’est qu’au-delà de toutes ces accusations, Amadou Ba fait peur à ses adversaires, surtout qu’il est le candidat investi par la mouvance présidentielle. Amadou Ba dérange, car élu président de la République, ça ne fera pas l’affaire de certains.

Dans le camp présidentiel, certains voient en la candidature d’Amadou Ba, une menace pour leurs ambitions. Ils pensaient pour certains qu’ils allaient être choisis par Macky Sall. En mauvais perdants, ils se rebellent contre le choix de Macky Sall et soutiennent qu’ils ne seront jamais derrière Amadou Ba. C’est là où leurs démarches deviennent contradictoires. Ali Ngouille Ndiaye mécontent du choix porté sur Amadou Ba, a démissionné du gouvernement pour marquer son désaccord.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page